OERBERGIANA

- Documents sur la méthode de latin de Hans H. Ørberg

et compléments pédagogiques -


= > Rimbault (O.), « De ratione et via professoris Oerberg ad sermonem Latinum discendum », Vox Latina, tomus 48, 2012, fasc. 187, p. 61-74 - Article en latin sur la Méthode Ørberg.

= > Epistula quaedam Iohannis Oerberg ab Olivario Rimbault a. 2008 recepta (de fontibus et principiis in quibus opus eius nixum est) - Lettre en latin envoyée à l'auteur par Hans H. Ørberg en 2008 (au sujet des sources et des principes de son œuvre).    

= > Rimbault (O.), « Au sujet de la méthode Ørberg (Remarques sur la didactique des langues anciennes) », Réflexion(s), avril 2012 (http:// reflexions.univ-perp.fr/) - Traduction en français de l’article ci-dessus, légèrement enrichie, en particulier du témoignage de Claude Aziza.    

= > Hans H. Ørberg, Lingua Latina per se illustrata, pars I, Familia Romana : Index vocabulorum (Latine, Anglice, Francogallice, Hispanice, Italice, Germanice), Grenaa, Domus Latina, MMV - Lexique multilingue de tous les mots rencontrés dans Familia Romana (le premier volume de la méthode).

= >  Progressio grammaticalis methodi Oerbergianae (pars I, Familia Romana) - Résumé de la progression grammaticale de la méthode (dans le premier volume), chapitre par chapitre.

= > Capitulum VIII per photogrammata illustratum (pueris personas agentibus) - Diaporama [Powerpoint] réalisé avec des enfants dans la villa gallo-romaine de Séviac (Gers) et destiné à réviser ou découvrir oralement le chapitre VIII du vol. 1 (Familia Romana).     

*********************************************************************************************

ORDINATA ET CONGRUENS CUM OERBERGIANA METHODO COLLECTIO EXCERPTORUM EX VARIIS TOTIUS LATINITATIS AUCTORIBUS 

Suite ordonnée et conciliable avec la méthode Ørberg de textes d’auteurs variés de toute la Latinité

Latine  

Illo tempore quo litteras Latinas docebam (quod officium iamdiu deserui), cum methodum Oerbergianam adhiberem, mihi conscius eram praecipiorum eius methodi vitiorum : non enim ab initio (i.e. a primis capitulis) vera Latinaque documenta discipulis offert, quam rem seniores discipuli eorumque magistri iure vituperare possint. Etenim magistri qui scholas Latinas in gymnasiis sive lyceis aut in academiis universitariis ducunt, imprimis cum linguam Latinam vivo modo doceant – quod plerisque discipulis non solum maxime placet sed etiam auxilium maximum dat – methodum utopicam quaeritant quae non faciat ut sermo et res ad stylum pertinentes et res historicae et mores praeteritorum temporum ceteraque non seorsum alia ab aliis doceantur, cum ipse sermo gradatim rationeque quasi naturali discatur.  

Talem igitur documentorum litterariorum collectionem conficere conatus sum ut non solum concinna sit sed etiam optime congruat Orbergianae methodo de vocabularii progressione quantum de grammaticae. Itaque utraque methodo (i.e. Johannis Oerberg magistri et mei) aut separatim aut simul uti licebit. Mea non completa est nec umquam ut verisimile dicam erit, quod minimi momenti est quoniam cuilibet magistro secundum ingenium proprium et sensum et necessitatem plena libertas a me conceditur ut hanc collectionem aliam melioremque sibi suisque discipulis faciat. Immo nihil mihi maius gaudium afferat ! Qui igitur proposita in hoc inceptum habebunt mutuaque per me facere volent semper grati erunt.  

En français  

Au temps où j’enseignais le latin (ce que je ne fais plus depuis longtemps), j’utilisais la méthode Ørberg en étant conscient de ses principaux défauts : elle n’offre pas dès le début (dès ses premiers chapitres) des textes latins authentiques, une chose que les élèves les plus âgés et les professeurs peuvent lui reprocher à juste titre. De fait, les professeurs des lycées ou des lieux d’enseignement supérieur, surtout quand ils enseignent le latin comme une langue vivante (ce qui plaît beaucoup à la plupart des élèves et les aident énormément), ces professeurs, donc, cherchent longtemps la méthode idéale (utopique ?) n’obligeant pas à enseigner séparément la langue, la stylistique, l’Histoire, les coutumes du passé, etc. pendant que la langue elle-même est apprise d’une manière progressive et pour ainsi dire naturelle.  

J’ai donc tenté de constituer une collection de documents littéraires qui soit non seulement cohérente et bien faite mais s’accorde parfaitement aussi à la méthode Ørberg, du point de vue de la progression lexicale aussi bien que grammaticale. Ainsi les deux méthodes (celle du professeur Hans Ørberg et la mienne) peuvent-elles être employées séparément ou en même temps. La mienne n’est pas complète et ne le sera sans doute jamais, ce qui a très peu d’importance puisque j’offre à n’importe quel professeur, selon son talent propre, ses préférences et ses besoins, la totale liberté de changer et d’améliorer cette collection de textes. Je dirais même que rien ne me ferait plus plaisir ! C’est pourquoi ceux qui auront des propositions à faire pour ce projet et voudront les partager à travers moi seront toujours les bienvenus.  


=> Liste ouverte (modifiable) de "TEXTES AUTHENTIQUES" adaptés aux différents chapitres de la Méthode Ørberg, et choisis et classés selon les critères suivants :

1) Ces textes respectent autant que possible la progression grammaticale et lexicale de Familia Romana (les mots en caractères gras sont ceux que connaissent des élèves ayant lu au préalable le chapitre correspondant du manuel d’Ørberg.)

2) Tous ces textes authentiques forment eux-mêmes une progression thématique indépendante et cohérente.

3) Chaque chapitre de ce projet de manuel propose deux textes : l’extrait d’un auteur de l’Antiquité et celui d’un auteur médiéval ou néolatin sur le même thème.

4) L’ensemble des textes médiévaux ou néolatins s’efforcent de donner l’exemple d’au moins un auteur natif de la plupart des nations européennes contemporaines.